AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Sauter vers:  
 

 lumière sur #4 - once upon a time...

Mara*
*staff* The Aramis Stare
*staff* The Aramis Stare

avatar

sérievore
Scenarii : 3161

Dim 31 Aoû 2014 - 19:08





Lumière sur... #4





Once upon a time...

En ce mois de septembre, nous célébrons (déjà) la première année de Once Upon A Tv Show. À cette occasion, trouver un design qui fasse honneur au nom du forum semblait tout aussi facile que de mettre en œuvre le spotlight correspondant ! Et c'est pourquoi, ce mois-ci, Princesses & Reines telles que présentées dans certaines séries télévisées sont à l'honneur !

Qu'elles soient gentilles ou méchantes, médiévales ou renaissances, réelles ou imaginaires, toutes ces Princesses & Reines ont fait (ou font encore) les beaux jours de séries à succès. Je vous ai sélectionné ici un éventail restreint afin de vous présenter certaines de ces héroïnes hors du commun, me limitant à une ou deux d'entre elles pour les séries qui en comptent de (très) nombreuses telles que Once Upon A Time, Merlin, The Tudors ou encore Game Of Thrones, The White Queen et tant d'autres encore. De la même façon, là où on aurait pu trouver évident de présenter Anne Boleyn pour The Tudors ou Elizabeth Woodville pour The White Queen, les Princesses & Reines que je vous ai choisies ont beau être "moins" mises en avant, pour la plupart, elles n'en demeurent pas moins essentielles et méritaient d'être ici en lumière !

Alors envolez-vous avec nous au pays des contes de fées ou remontez le temps jusqu'à ces époques lointaines où Rois & Reines dominaient le monde et laissez-vous emporter par ces mots enchanteurs... Once Upon A Time...



Believing in even the possibility of a happy ending is a powerful thing.



NO SPOILERS



Anne of Austria


interprétée par Alexandra Dowling
The Musketeers (2014-)

Any woman would be fortunate to be loved by you.


Infante d'Espagne et sœur de Philippe IV, Anne d'Autriche épouse Louis XIII à 14 ans. Un mariage malheureux dont naîtront, tardivement, deux personnages illustres de l'Histoire de France : Louis (futur Louis XIV) et Philippe (futur Duc d'Orléans et Régent de France). De tous temps, la vie d'Anne à la Cour de France a été présentée comme malheureuse, sinon misérable. L'œuvre d'Alexandre Dumas n'y fait pas exception, lui qui inventa à la reine cet amour impossible avec George Villiers, Duc de Buckingham, premier ministre du Roi d'Angleterre, Charles Ier, mais qui fit surtout d'elle, l'amour impossible de son héros, le Chevalier D'Artagnan.

Si la BBC, dans sa série The Musketeers, reste étonnamment fidèle à l'œuvre de Dumas, elle n'hésite pas à s'offrir quelques libertés qui dynamisent ici une histoire maintes et maintes fois adaptée. Ainsi, Anne d'Autriche devient sous la plume des scénaristes une femme certes enclavée et malheureuse, mais dévouée à son époux, toujours prête à le protéger des complots de Richelieu (là où, chez Dumas, elle n'hésite pas à se dresser parfois contre son mari). Si elle ne semble guère amoureuse de son époux, elle le protège de lui-même et lui porte une affection tendre évidente. Quant à cet amant supposé, Dumas lui donnait Buckingham & D'Artagnan, l'Histoire dit qu'elle eut Mazarin, The Musketeers lui offre le cœur d'Aramis, père biologique du futur Louis XIV.

Reine, femme et amante, Anne est présentée ici comme une femme aussi complexe que complète, au fait de ses devoirs et de son rang mais aspirant à une vie libre et heureuse qu'elle se forge elle-même, à la force du poignet. Une main de fer dans un gant de velours.



Cara Mason


interprétée par Tabrett Bethell
Legend of the Seeker (2008-2010)

I'm no princess! I think we should dig the tunnel.


Mord'Sith élevée à torturer et tuer, Cara, n'a définitivement rien d'une princesse. Même enfant, avant d'avoir été enlevée, elle n'était rien de plus que la fille d'un humble paysan. Pourtant, au cours de la seconde saison de Legend of the Seeker, la voici propulsée princesse, le temps d'une mascarade, afin de sauver Kahlan des griffes des Sisters of the Dark. Une mission délicate, si ce n'est suicidaire, compte-tenu de l'incapacité évidente de Cara à être gracieuse, féminine, délicate et soumise : toutes ces qualités que l'on attend d'une princesse de ce monde.

Qu'à cela ne tienne, Zedd ne recule pas devant la tâche et prend sur lui de concrétiser cette improbable transformation qui donnera lieu à d'excellents moments humoristiques. Incapable de renier ce qu'elle est, c'est en se montrant rebelle, un brin sadique et délicieusement contestataire, que Cara séduira finalement le Murgrave et permettra à Richard de sauver Kahlan. Comme quoi, être princesse, peut avoir ses avantages !



Cleopatra VII


interprétée par Lindsey Marshal
Rome (2005-2007)

A man without sons is a man without a future.


Au Ier siècle avant notre ère, difficile d'imaginer une femme plus puissante que Cléopâtre, septième du nom, qui gouverna l'Égypte successivement avec ses frères et époux Ptolémée XIII et Ptolémée XIV puis avec le général romain Marc Antoine. Connue pour les amours qu'elle entretint avec ce dernier et avant lui avec Jules César, Cléopâtre a toujours été considérée comme une femme de pouvoir, indépendante et déterminée. La vérité en est cependant toute autre et l'on doit à la série Rome, succès incroyable d'HBO en son temps, d'avoir enfin révélé le véritable visage de cette reine immortalisée dans les années 50 sur grand écran par la sublime Elizabeth Taylor.

Aux prises avec des forces politiques qui la dépassaient, Cléopâtre n'aura jamais cessé de se vendre au plus offrant afin de sauver son Empire. À César tout d'abord, dont elle espérait devenir l'épouse, au point de lui faire croire qu'il était le père de son fils Césarion (si la paternité de César est largement acceptée historiquement, dans la série, Césarion serait en vérité le fils de Pullo, auquel Cléopâtre se donne lorsqu'elle est féconde, de façon à attribuer la paternité de l'enfant à naître à César). Marc Antoine par la suite, qui sera sa perte. Car elle tombe amoureuse du général romain qu'elle épousera et auquel elle donnera deux enfants, dont un fils, ayant tous deux mystérieusement disparus après la mort de leurs parents (on suppose qu'Auguste les fit assassiner). Le seul auquel elle résistera, quand il vient pourtant lui offrir l'armistice en échange de son corps, c'est Auguste. Auguste, qui, pour avoir défait Marc Antoine conduisit ce dernier au suicide. Auguste, devant qui Cléopâtre elle-même se suicide à son tour, incapable de se donner à celui qui a tué l'homme qu'elle aime.

Femme prisonnière de sa condition, sans cesse ballotée entre ces hommes qui la désirent mais qui, plus que tout, veulent faire main basse sur son Empire, Cléopâtre n'est somme toute qu'une marionnette qui volera un peu de bonheur aux côtés de Marc Antoine avant que la réalité de son statut et la perte, à la fois de l'homme qu'elle aime et de son Empire ne la poussent à commettre l'irréparable. Et ainsi Cléopâtre, dans l'Histoire, comme dans la série, rentra dans la légende.



Daenerys Targaryen


interprétée par Emilia Clarke
Game Of Thrones (2011-)

I am Daenerys Stormborn, of the blood of Old Valyria and I will take what is mine, with fire and blood!


Fille de l'ancien roi Aerys II Targaryen et de la reine Rhaella Targaryen, depuis la dépossession et mort de son père, Daenerys, tout comme son frère Viserys, ne vit que pour récupérer le royaume qui leur appartient et venger la destruction et la ruine de leur famille. Adolescente presque innocente au premier abord, les épreuves auxquelles elle se trouve très vite confrontée, la façon dont son frère essaye sans relâche de l'utiliser pour parvenir à ses fins, finissent par faire d'elle une jeune femme plus que déterminée et bien décidée à ne pas se laisser vendre ou exploitée.

Femme de pouvoir, dans un monde dominé par les hommes, Daenerys vogue à contre-courant, étant celle qui manipule et non celle qui est manipulée, étant celle qu'on convoite mais qui ne se rend pas. Sa foi inébranlable en la justesse de sa cause n'a d'égale que sa fierté féroce et son amour inextricable pour ses dragons qu'elle considère, tout autant comme la légitimité de son pouvoir que comme sa seule famille.



Elizabeth of York


interprétée par Freya Mavor
The White Queen (2013)

I am not a yard of ribbon. I am not a leg of ham. I am not for sale to anyone.


Fille aînée d'Edward IV et d'Elizabeth Woodville, Elizabeth of York fut tour à tout fille, sœur, nièce et épouse de Rois d'Angleterre - respectivement Edward IV, Edward V, Richard III et Henry VII. Par son mariage avec Henry VII, elle fut aussi la mère d'Henry VIII et donc la grand-mère des reines Mary I & Elizabeth I.

Elle apparaît, à l'âge adulte, dans les épisodes finaux de The White Queen où elle est présentée comme une jeune fille d'une grande beauté, initiée par sa mère aux pratiques obscures, mais encore presque une enfant, dominée par ses émotions - à commencer par celles pour son oncle Richard III dont elle tombe amoureuse. Fiancée de force à Henry Tudor, futur Henry VII qui tuera Richard III sur le champ de bataille, elle voue au jeune homme et plus encore, à sa mère, Margaret Beaufort, une haine viscérale.

Pourtant, l'Histoire fut douce à Elizabeth dès lors qu'elle rencontra Henry. Si ce mariage avait initialement tout d'un simple contrat, Elizabeth étant l'héritière légitime d'Edward IV, à l'image de ses parents qui vécurent une romance digne d'un conte de fées, Elizabeth fut aimée et choyée par un époux qu'elle-même adorait. Ce mariage marqua l'unification des maisons d'York et de Lancaster qui fut symbolisée par la création de célèbre rose des Tudors comme emblème dynastique, combinant à la fois la rose rouge des Lancaster & la rose blanche des York.



Fantaghirò


interprétée par Alessandra Martines
Fantaghirò (1991-1996)

C'est que je n'avais encore jamais embrassé un roi.


Princesse rebelle s'il en est, Fantaghirò est la benjamine d'une fratrie de trois sœurs et la plus têtue des trois. Véritable garçon manqué, elle passe ses journées dans les bois à s'exercer au tir à l'arc ou à parler aux animaux de la forêt, sous l'œil vigilant du Chevalier Blanc, son mentor et protecteur.

Mais la guerre avec le royaume voisin faisant toujours rage, Fantaghirò, déterminée à prouver sa valeur à un père qui la néglige, la jugeant responsable de la mort de la reine, décédée en lui donnant le jour, décide de se déguiser en Chevalier pour aller affronter en duel le roi Romualdo. Elle ignore encore qu'elle en tombera éperdument amoureuse.

Princesse au grand cœur, aussi dévouée et généreuse que têtue et intrépide, Fantaghirò fit rêver des générations de petites filles qui rêvaient de partager ses aventures ! Elle reste, encore à ce jour, l'une des plus attachantes princesses de contes de fées, elle qui est pourtant issue d'une fable italienne particulièrement triste.



Guinevere


interprétée par Angel Coulby
Merlin (2008-2012)

All I know is that no one would sacrifice more for Camelot or for you than Gwen.


Servante à Camelot et dame de compagnie de Morgana, pupille du roi Uther, quand nous rencontrons Guinevere (dite Gwen) au début de la série Merlin, elle semble bien mal qualifiée pour devenir la future reine d'un Arthur alors fort arrogant et imbu de lui-même ! Qu'à cela ne tienne, si Arthur apprendra à ses côtés (mais aussi aux ceux de Merlin) à devenir un prince (puis un roi) droit et juste, Gwen apprendra pour sa part à aimer cet homme complexe et torturé, ainsi que les durs rouages du pouvoir.

Après avoir dû vaincre bien des obstacles (à commencer par l'opposition inévitable d'Uther) à sa relation avec Arthur, la jeune femme accèdera au titre suprême en devenant la nouvelle reine de Camelot aux côtés d'Arthur. Elle met alors son grand cœur, son esprit équitable et diplomate au service de son époux et de ses sujets. Reine dévouée et pragmatique, Gwen comprend vite que sa position la contraint parfois à prendre des décisions difficiles for "the greater good".

Conscient de son habilité à diriger le royaume et de la confiance et de l'affection que le peuple lui porte, Arthur n'hésitera pas à choisir Gwen comme son héritière directe. Après la mort d'Arthur à Camlann, elle règnera donc sur Camelot, entourée des chevaliers de la table ronde, toujours fidèles à la cause d'Albion.



Mary Stuart


interprétée par ‎Adelaide Kane
Reign (2013-)

Politics, back-stabbing, murder--just another day at French court.


Fille de Jacques V d'Écosse et de Marie de Guise, Marie a à peine six jours lorsqu'elle devient reine, à la mort de son père. Face aux tensions déchirant l'Écosse concernant la succession, elle est fiancée à l'âge de cinq ans à François de France, futur François II, fils aîné de Catherine de Médicis et Henri II et d'un an son cadet. Afin d'assurer sa sécurité, Marie est alors envoyée à la Cour de France où elle est élevée avec les enfants de Catherine de Médicis et d'Henri II.

C'est à cette partie de sa vie, souvent méconnue, et sa relation avec son premier époux, François, que s'attache actuellement la série Reign. Elle y décrit la vie tourmentée de Marie, traitée en étrangère et sans cesse ballotée au gré des intrigues politiques. Si la série prend de très nombreuses libertés avec l'Histoire (elle invente ainsi à Henri II un fils bâtard né de sa liaison passionnée avec Diane de Poitiers - autrefois elle-même maîtresse de son père, François Ier), elle est l'une des premières productions à s'intéresser à la jeunesse de Marie Stuart et à son mariage avec François, époque connue pour avoir été la plus heureuse de la vie de cette reine au destin aussi tragique que tourmenté.

Si la mort de François, son grand amour, deux ans après leur mariage, marque un tournant décisif et dramatique dans sa vie - Marie fut alors chassée de France, c'est sur le plan politique qu'elle devra sans cesse livrer bataille. Elle luttera toute sa vie pour conserver la couronne et le trône d'Écosse que lui disputent notamment les anglais, avec à leur tête, la reine Elizabeth I. Pourtant, Marie gagnera cette lutte à titre posthume. Si Elizabeth I la fit tragiquement décapiter, de son remariage avec Henry Stuart, son cousin, devait naître un fils, futur Jacques VI. Celui-ci succéda non seulement à sa mère sur le trône d'Écosse mais également à Elizabeth I sur le trône d'Angleterre.



Mary Tudor


interprétée par Sarah Bolger
The Tudors (2007-2010)

So as long as I live, I shall never forgive myself.


Fille d'Henry VIII et de Catherine d'Aragon, Mary fut la seule enfant du couple qui survécut. Élevée en catholique accomplie par sa mère, elle n'aura de cesse de revendiquer sa légitimité après que son père, pour épouser Anne Boleyn, ait répudié sa mère et dissolu leur union, la forçant alors à accepter un statut de bâtarde. Écartée des héritiers potentiels par son propre demi-frère Edward VI, né des amours de son père avec Jane Seymour, elle n'eut d'autre choix que de faire exécuter l'héritière désignée par Edward lui-même, Jeanne Grey. De là, naquit la légende de "Bloody Mary", cette reine que les protestants anglais ont érigé en monstre afin de renforcer les prétentions au trône d'Elizabeth, elle-même fille d'Henry VIII et d'Anne Boleyn et demie-soeur de Mary.

The Tudors est peut-être la première série qui ait tenté de rendre justice à ce personnage en présentant son enfance profondément malheureuse et solitaire. Rejetée par son père, séparée de sa mère, Mary grandit dans la peur, avec pour tout allié, l'Ambassadeur Eustace Chapuys, mandaté par son oncle, Charles Ier, pour veiller aux intérêts espagnols en Angleterre.

Présentée comme une jeune femme timide, affable et innocente, Mary essuie de nombreuses tragédies : le divorce de ses parents, le décès de sa mère, puis de Jane Seymour qui, la réconcilia avec son père, la répudiation d'Anne de Clèves,  qui tenta de lui offrir un mariage d'amour, l'abandon de Philippe de Bavière, forcé de quitter la Cour par son père qui ne voulait pas de cette union, etc. Mary est ainsi présentée comme un personnage profondément brisé qui se dressera au-dessus des obstacles grâce à sa seule volonté. Et c'est le portrait de Mary que tend à nous présenter aujourd'hui l'historiographie contemporaine.

Démunie, trahie et brisée, Mary essayera toute sa vie de restaurer l'Angleterre de son enfance, soumise à la foi catholique, épousant pour ce faire, son cousin Philippe d'Espagne. Ce sera un cruel échec pour celle que l'Histoire oublia et ternit, au profit de sa demie-soeur et successeur, Elizabeth Ier. Notons cependant l'ironie du destin de ces deux femmes (aujourd'hui enterrées côte à côte à Westminster) : toutes deux filles d'un roi qui les avait reniées, désespéré d'avoir un fils. Un fils qui lui survivra à peine et qui ne laissera rien à la postérité.



Morgan


interprétée par Eva Green
Camelot (2011)

You're not made of kings, boy, but of common clay.


Fille du roi Uther Pendragon, Morgan se considère comme l'héritière légitime de ce père qu'elle assassine elle-même, obsédée par sa quête du pouvoir. Elle ignore encore, à ce moment, que la seconde épouse de son père, Igerne, a donné à ce dernier un fils, Arthur.

C'est contre ce demi-frère qu'elle abhorre que Morgan se dressera durant toute la première (et unique saison) de Camelot. Prête à tout pour obtenir cette couronne qu'elle estime sienne, Morgan n'hésite pas à s'allier au plus terrible ennemi de son père, le roi Lot d'Orcanie, afin de monter une armée pour défaire Arthur, lui-même soutenu par Merlin.

Cruelle, vindicative, machiavélique, et prête à tout, Morgan ne se fixe aucune limite quand il est question d'obtenir ce qu'elle veut. Initiée aux pratiques obscures, Morgan fait régulièrement appel aux forces des ténèbres pour parvenir à ses fins et n'hésitera pas une seconde à tuer son mari et Igerne, cette reine dont elle estime qu'elle lui a volé l'amour de son père.

La fin de la saison 1 voit la série rejoindre plus que jamais la légende, Morgan usant de ses pouvoirs pour prendre l'apparence de Guinevere, le grand amour d'Arthur, et se glisser dans ses draps. La suite est à écrire.



The Evil Queen


interprétée par Lana Parrilla
Once Upon A Time (2011-)

It's just that magic is the way I've always gotten everything.


Qui n'a jamais eu peur de l'effroyable marâtre de Blanche-Neige dans le classique de Disney ? Qui n'a jamais été à la fois subjugué(e) par la beauté glaciale de cette reine capable de se transformer en mégère terrifiante ? Son histoire est aussi connue que celle de Blanche-Neige à proprement parler et elles forment, ensemble, l'un des duos de conte de fées les plus et revus.

L'Evil Queen que nous propose la série Once Upon A Time reprend avec brio ce qui fit de ce personnage l'un des villains de conte de fées les plus connus. De cette anti-héroïne légendaire, l'Evil Queen (Regina Mills, telle que la nomme la série) de Once Upon a Time a gardé la beauté froide, le charme classique, le ton hautain, le sarcasme et la cruauté. Avec son look, à la fois rock et gothique, Regina n'est certainement pas ce à quoi vous pourriez vous attendre en matière de marâtre.

Personnage aux multiples facettes, Regina a été façonnée pour devenir ce monstre que le monde des contes de fées a retenu. Brisée, détruite par une mère arriviste et par les projets machiavéliques de Rumple, Regina est, en définitive, un personnage incroyablement torturé. Elle connaît ainsi une évolution transfigurante au fil des saisons, illustrant ses propres paroles : Evil isn't born. It's made.



Snow White


interprété par Ginnifer Goodwin
Once Upon A Time (2011-)

Your happy ending may not be what you expect. That is what will make it so special.


On ne peut décemment parler de l'Evil Queen, sans mentionner sa contre-partie, celle sans qui son histoire serait insignifiante : Snow White (Blanche-Neige). Dans Once Upon A Time, comme dans toute adaptation de ce conte qui se respecte, les destins des deux femmes sont inextricablement mêlés. Et si la série s'attache à conserver la trame globale de leur histoire, elle leur offre aussi des caractères bien plus poussés et intéressants.

Nous avons vu que là où le conte de fées ne présentait la marâtre de Snow White que comme une femme acariâtre et jalouse, la série lui offrait une personnalité complexe, capable de trouver la rédemption. De la même façon, là où Snow White n'avait tendance à être présentée que comme une éternelle victime, une princesse sans défense dont le seul rôle est d'être sauvée par son prince, la série lui offre un tempérament bien trempé, faisant d'elle tout à la fois une fugitive, une voleuse et une rebelle comme on en fait peu !

Si elle n'a rien perdu de cette candeur qui fait d'elle peut-être la plus grande héroïne de contes de fées, Snow White est ici une femme déterminée, décidée à prendre en main son destin et qui n'a clairement pas sa langue dans sa poche !



Xena


interprétée par Lucy Lawless
Xena: Warrior Princess (1995-2001)

I like to be creative in a fight. It gets my juices going.


Nous finirons ici par la plus "antique" des princesses de séries télévisées. Qui n'est jamais, au moins une fois dans son enfance ou adolescence, tombé sur l'une des indénombrables rediffusions de Xena ? Cette princesse guerrière évoluant dans la Grèce antique et dont la vie est une succession d'aventures mêlant créatures légendaires et héros de la mythologie ? Avec sa contre-partie masculine, Hercule, elle a fait les beaux jours de la télévision pendant des années !

Hantée par son passé, tâché de sang, Xena décide de se racheter et accompagnée de la fidèle Gabrielle, mettra tout en œuvre pour obtenir sa rédemption. Une storyline qui, sans casser trois pattes à un canard, durera malgré tout six saisons !

De Xena, on se souviendra aussi de l'impact, évident, que sa relation et celle de Gabrielle, eut sur la communauté lesbienne, les actrices - comme les scénaristes - ayant entretenu l'ambiguïté à ce sujet dès la seconde saison de la série. Une ambiguïté qui marque encore les esprits aujourd'hui !


_________________


Sometimes it's not about the happy ending but the story.
Sasha & Jerry

Merciiiiiiiiiiiiiii ma belle Ophé Hug
Spoiler:
 


Dernière édition par Mara* le Sam 5 Sep 2015 - 0:22, édité 2 fois
Tiadeets
One for All & All for One
One for All & All for One

avatar

sérievore
Scenarii : 1577

Dim 31 Aoû 2014 - 20:47

Merci encore pour ce long article/post qui allie un peu d'Histoire et beaucoup d'histoire. C'est toujours un plaisir de te lire et si c'est pour lire sur nos amies de la royauté, je ne dis pas non. Tongue (Xena Cheers)

P.S.: Je pense qu'il y a un la en trop dans le 2nd paragraphe de Blanche-Neige

_________________

    The all-around beautiful Demelza, merci Lulu Heart
    Spoiler:
     

Mara*
*staff* The Aramis Stare
*staff* The Aramis Stare

avatar

sérievore
Scenarii : 3161

Dim 31 Aoû 2014 - 20:55

Merci ma Tia Hug. J'avoue que chaque fois que je le relis je retrouve encore des fautes Mdr

Ravie que le sujet te plaise Smile. C'était un réel plaisir à faire même si l'historienne en moi s'est un peu facilement laissée emportée... Genre Mary Stuart, je n'ai jamais vu un seul épisode de Reign mais que j'aime ce personnage Smile.

_________________


Sometimes it's not about the happy ending but the story.
Sasha & Jerry

Merciiiiiiiiiiiiiii ma belle Ophé Hug
Spoiler:
 
zat
Come on guys!
Come on guys!

avatar

sérievore
Scenarii : 4413

Lun 1 Sep 2014 - 16:46

Ce post est très intéressant.

_________________



Spoiler:
 
Supermilie
*staff* Behind Blue Eyes
*staff* Behind Blue Eyes

avatar

sérievore
Scenarii : 3394

Lun 22 Sep 2014 - 21:38

C'était PASSIONNANT ! Hyper dense - ceci explique pourquoi j'ai mis qq semaines avant de me lancer ds sa lecture - ms hyper passionnant !
C'est un sujet qui te colle parfaitement à la peau ! Ta nature d'historienne transparaît encore là ! Very laughing
C'est le genre de sujet qui ne souffre jms d'une relecture, et j'aurai tt autant de plaisir à le relire la prochaine fois.

J'ignorais l'origine du fantôme de Bloody Mary, merci pr la découverte. Hug

J'adore que tu aies mis Cara. Very laughing Elle est tellement excellente ds son rôle de princesse. J'ai l'image ds ma tête qd elle va découper un bout du gibier fraîchement tué et qu'elle le mange. So princesse. Mdr
Notre petite Gwen Hug Le gif, en lui-même, dit tout de sa personnalité !
Fantaghiro bien sûr ! Je viens de me faire l'épisode 4, un concentré de niaiserie, ms j'ai regardé qd mm. Very laughing Et j'étais curieuse de voir si on allait voir Romualdo, et si oui quel plan ils utiliseraient. C'était pas trop mal fichu.
Et finalement, t'en mis 2 de OUAT ! Faut dire qu'il y en a tellement que choisir c'est pas facile. Belle aurait pu figurer aussi ds la liste. Je l'aimais bien au début ms j'accroche plus à Rumple et elle. Autant ds la saison 1, je trouvais l'idée géniale, ms depuis qu'ils sont ensemble, je sais pas ça colle pas pr moi.

_________________
Merci Nana ! Hug Merci ma Lau Hug


I'm in too !


Dernière édition par Supermilie le Dim 12 Oct 2014 - 1:32, édité 1 fois
Mara*
*staff* The Aramis Stare
*staff* The Aramis Stare

avatar

sérievore
Scenarii : 3161

Lun 22 Sep 2014 - 22:06

J'avoue que ça m'a pris quand même un peu de temps Mdr mais j'ai eu grand plaisir à dépoussiérer tout ça et faire des comparaisons avec l'Histoire quand il était question de reines/princesses réelles Smile.

Tu n'avais jamais vu le 4 de Fantaghirooooo ? What a face Bon j'avoue que pour moi la série s'arrête à la fin du 3 et de leur mariage (ne me parle même pas de la m**** intersidérale qu'est le 5è) mais je croyais que tu avais déjà tout vu Mdr

Je te rassure, j'avais d'ailleurs mis dans ma looooooongue review des saisons 2 et 3 de OUATS tout récemment (à lire si tu es motivée Mdr) que Rumple & Belle j'ai vraiment du mal. Je ne sais pas, c'est juste awkward entre eux. Tu as l'impression qu'ils ne savent pas "comment s'y prendre" (notamment à chaque fois qu'ils s'embrassent c'est totalement awkward avec zéro alchimie) quand ils s'inquiètent l'un pour l'autre ou parlent de l'autre à une tierce personne, là je les trouve choupis comme tout mais dès qu'ils sont ensemble/ensemble... bof.

Là j'attends de les voir incarner THE scène du bal dans le Disney (avec THE chanson du Disney apparemment) dans le 4x01 de OUATS mais je ne sais pas, j'accroche pas trop non plus Wink

_________________


Sometimes it's not about the happy ending but the story.
Sasha & Jerry

Merciiiiiiiiiiiiiii ma belle Ophé Hug
Spoiler:
 
Supermilie
*staff* Behind Blue Eyes
*staff* Behind Blue Eyes

avatar

sérievore
Scenarii : 3394

Lun 22 Sep 2014 - 22:53

Mara* a écrit:
Tu n'avais jamais vu le 4 de Fantaghirooooo ? What a face
Si si, je l'avais déjà vu, ms il y a qq années. Je me souvenais du château qui disparaissait, du château typé thailandais, du fait qu'on voyait que Tarabas et que Romulado n'apparaissait pas (quoique j'ai été fière de me souvenir qu'il était en fait le sous-fifre tout boutonneux du Grand Méchant, par contre il n'a définitivmt pas le caractère de Romualdo avec ces "On ne peut pas s'enfuir" "Darken est trop puissant", Mince ! Il est où le Romualdo courageux, ok il a changé d'apparence, ms il change aussi de personnalité, bref une goutte de plus contre les scénaristes de la série, on en aura jms fini Tongue).
Ms je me souvenais pas de tout, dont comment ils intégraient Romualdo à la fin sans l'acteur. Wink
Et je m'arrête aussi au 3ème, ms puisque mon frère m'a offert le coffret pr mon anniv, je me dois de regarder le 4ème et 5ème. Donc le prochain, c'est le 5ème. Et je me referai peut-être le 1 à l'issue pr revenir à des bases plus saines. Je me suis aussi gardée La légende d'Aliséa et La Princesse et le Pauvre pr après le 5. Mr Blue

Mara* a écrit:
Je te rassure, j'avais d'ailleurs mis dans ma looooooongue review des saisons 2 et 3 de OUATS tout récemment (à lire si tu es motivée Mdr)
C'est en effet une de mes choses à faire sur ma liste OUATSienne (je viens de rayer le Lumière sur, et autres bricoles Mr Blue ). Le pb c'est que cette liste s'allonge tjs sans jms se rétrécir. Very laughing

J'ai vu la bande annonce de la saison 4 et ce qui m'a saut de suite aux yeux c'était la danse à la Belle et la Bête. J'espère tellement y voir de l'alchimie entre eux. Si ça marche, cette scène peut être superbe. Lover

_________________
Merci Nana ! Hug Merci ma Lau Hug


I'm in too !
Contenu sponsorisé



sérievore

 

lumière sur #4 - once upon a time...


Sauter vers: